Ecrire en ce printemps 2020

isabelleferré galerie 2019

URGENCE, CREER ! Mode d'emploi.

Ecrire au temps de l’épidémie.

Recherche et création comme résistance.

L'association Macao a suspendu les ateliers et les interventions en collectivités à partir de lundi 16 mars, jour 1 du confinement dû à une épidémie invasive.

Pour déjouer cette équation à plusieurs inconnues, un atelier d’écritures en ligne est mis en place, gratuit et solidaire.

Ce blog durera 3 mois.

Cet espace d'expression s’ouvre au très grand public, sans nécessité d’une expérience artistique ou littéraire préalable.

Il propose tous les trois jours un sujet d’écriture, dans un format assez court. Ce rythme et cette contrainte permettront de rassembler les textes et de transformer cette expérience vivante en livre, dans l’après-coup de l’épidémie.

Il sera relayé sur FB, IN et sur les sites web.

Lisible par tous. Il se compose de textes courts (3 pages max soit 7500 caractères ou 75 lignes), de visuels, photos et iconographies, d'enregistrements sonores.

Le fait qu'il soit public et ouvert à tous permet de diffuser et d'inviter à la création, à la narration: avec cette histoire, avec l'Histoire qui nous percute de plein fouet, faire des histoires, donner à lire et à entendre.

Les écrits partagés ont une vocation bienveillante toujours consciente du 'lecteur imaginaire', que le texte fera rêver, voyager, transformer, tenir.

Notes,

aux artistes :  l’atelier d’écritures 'plurielles' s’entend toutes écritures confondues. Peuvent donc être transmis les enregistrements de sons, voix, danses, gestes, illustrations ou photomontages qui constituent une bribe du récit à dérouler, dès maintenant, pour chacun et pour nous tous, en écho avec la consigne du jour.

aux art-thérapeutes et médiateurs artistiques: le rôle de ce métier a toute sa place dans cet événement inouï. Nos interventions s’arrêtent mais quel projet avons-nous pour l’après de tous nos patients, nos participants et les usagers de nos ateliers et de nos centres ? Que pensent, vivent et ressentent les enfants aujourd’hui ? Et nous, pouvons-nous créer, inventer et transformer dans le moment présent ?

à suivre, une page d'échanges est en préparation