Ecrire en ce printemps 2020

CONSIGNE

La langue

Demain, les mots auront muté, consonnes et voyelles se multiplieront d'une autre manière, une autre langue apparaitra. Sa grammaire obéira à de nouvelles règles, le vocabulaire et sa musicalité seront enrichis. Il sera nécessaire de lire à voix haute pour saisir le sens du texte, parfois de le chanter. En reprenant l'un de vos écrits ou par le détour d'une recette, d'une lettre, d'un conte, donnez-vous un aperçu de ce langage du futur, dépouillé des brouhahas bavards qui brouillaient les ondes autrefois.

 

ECRIMAGE. Claude C. Illustrateur, urbaniste. Hauts-de-Seine

Le dessin remplacera les mots. A la place de l'alphabet, il faudra apprendre à dessiner. Puis, photographier. Les grandes études porteront sur la mémoire visuelle, iconographique de chaque civilisation, les tableaux, les idéogrammes... Chaque message envoyé sera composé d'images, de rébus, de calligraphies et aura l'avantage de pouvoir être interprété de diverses manières, selon qui le transmet. Ce sera une vie romancée.

CLAUDE CHAUDIERES. L'ECRIMAGE.

RIZETTE DES PIPOYOS. Claude L. Artiste-comédien. Sarthe

Entre babil et gromlo, la recette des rizettes

Suis-la au pied de la lettre, bon appétit au final

Sius laau peid edal elrett bno itépapt uafanli

Claude Lemaire. Langue vivante.

ACOVIDSSAGE. Françoise C. Gironde

nous sommes le o

nous jouons

nous sommes le a

nous aimons

nous sommes le i

nous rions

nous sommes le y

nous voyageons

tu as débarqué

nous sommes le c

nous nous confinons

et o tu fais moins ton malin

nous sommes le m

malades

et a où es tu?

j'arrive

je suis le a

d 'aventure

laisse moi de la place

et mets dehors ce v

virus

 

 

BALBUTIEMOTS. Isabelle F. Artiste. Loire Atlantique

Balbutiemots Isabelle Ferré 0420

LES FUTURS ANTERIEURS.  Isabelle F. Artiste géographe. Loire Atlantique.

- Vois-tu petit, à la période du Numérique Inférieur, nos ancêtres- ceux qui découvrirent l'infiniment petit-  ne virent pas arriver la grande lame de fond de l'infiniment grand qui les a noyé il y a de cela des milliers d'années. Et bien en ce temps-là,  il existait un drôle de temps surnommé le Présent. 

- Le temps présent ?

- Oui, il se prononçait comme dans un jet, inspirez-soufflez.

- Qu'est-ce que ça voulait dire ?

- On ne le sait plus très bien. Dans leur conjugaison , selon nos anthropologues, on a retrouvé des traces, dites du 'présent absolu'. Ils vivaient en fait avec une sorte de fiction de l’esprit. Nous savons bien que ce temps-là n'existe pas nous autres: déjà depuis que nous nous parlons tout a changé autour de nous, l'eau a bouilli, l'heure a glissé, nos cellules se sont multipliées, là-bas combien dans cette fraction de minutes sont nés, sont morts, sont devenus...? Tout a bougé. Nous savons que le seul temps qui vaille s'inscrire dans le livre de la Grammaire, c'est celui qui vacille entre l'accompli et l'inachevé. Toi l'étudiant, veille toujours à bien situer l’action dont tu parles dans un temps qui passe. Comprends-tu ?

- Oui... et tu sais, je me souviens vaguement, un objet fait de feuilles toutes jointes sur l'un de leur bord, bien coupées, un objet blanc. Il tenait dans ma main.

- Un livre ??

- Dedans...

- Dedans?

- C'était caressant, du noir sur le blanc un dessin peut-être. J'avais aimé faire virevolter les bouts de feuilles en pressant mon pouce sur la tranche. Mais,

- Tu as arrêté ton geste quelque part?

- Oui, j'avoue que personne ne me regardait alors je l'ai fait, j'étais trop tenté, impossible de résister.  Il y avait un dessin, comme dans nos grands dictionnaires de classe qui en sont pleins. Des traits petits, droits, ronds, des blancs entre eux, des signes aussi. 

- Humm, ce n'est pas vraiment autorisé de regarder ça hein. Alors ?Tu as vu quelque chose?

- J'ai fini par entendre quelque chose parce que...comment déchiffrer ça? Impossible. J'ai convancu l'Archiviste de m'expliquer.  Il m'a confié que ça s'appelait des lettres. Et que ce livre-là justement il a traversé toutes les périodes depuis le Numérique Inférieur jusqu'à nous. Comment? Mystère. Faute de lire ces tâches noires, on pouvait les entendre!

- Oui, parce qu'on a pu conserver l'enregistrement numérique. Tu as entendu quoi?

- L'histoire d'une petite planète avec un réverbère et un allumeur de réverbère et il suffisait de changer sa chaise de place pour voir et revoir le coucher du soleil! Alors ce livre là...

- Ce livre là, il annonçait le temps futur, le nôtre. Il disait, entre autre, que présent n'existe pas, seul le geste en train de s'accomplir ouvre le passage et permet de visiter l'univers, dans tous les sens.

- C'est le seul? Le livre, le seul?

- Le seul que l'on ait retrouvé, oui. Mais... Son héros lui, a traversé tous les temps.

 

.